Apprenants et attention : 6 faits à savoir

Comprendre la notion d’attention pour améliorer les dispositifs e-Learning

Apprenants et attention : 6 faits à savoir

L

’attention est définie par William James (1842-1910), l’un des fondateurs de la psychologie américaine comme étant « une prise de possession par l’esprit, sous une forme claire et vive, d’un objet ou d’une suite de pensées parmi plusieurs qui semblent possibles […]. Elle implique le retrait de certains objets afin de traiter plus efficacement les autres. »
 
Une bonne compréhension de cette notion, offre une meilleure capacité à concevoir l’apprentissage en ligne car l’attention regroupe différents mécanismes psychiques tel que la concentration, la vigilance ou encore la focalisation.
 
Vous trouverez ci-dessous plusieurs points bon à savoir sur ce sujet.
 

1. L’attention est une ressource limitée

 
L’attention est une ressource cognitive limitée qui peut être consciemment affectée à réaliser diverses tâches. Elle n’est pas constante et peut connaître une diminution après un effort soutenu du fait d’une quantité importante d’informations ou de la nécessité d’effectuer plusieurs tâches à la fois. En effet, nous ne pouvons traiter qu’une quantité limitée d’informations en même temps, et pour maintenir son attention il nous faut donc choisir où porter notre attention. Appliquer à l’e-Learning, il s’agira alors de ne pas submerger l’apprenant d’un nombre trop important d’informations afin qu’il puisse focaliser son attention sur les notions clés qu’il doit retenir.
 

2. Le « split attention effect »

 
Lorsqu’un module pédagogique est mal conçu, en utilisant par exemple une profusion d’images ou d’informations au sein d’un même écran il peut se produire ce que l’on appelle le « split attention effect » (Mayer, 2001), Le cerveau est sollicité par une trop grande quantité d’informations, il s’échauffe et perd toute capacité d’attention. Pour éviter ce phénomène, la solution consiste à intégrer de multiples sources d’information en une seule pièce cohérente.
 

3. Le multi-tâche divise l’attention

 
Lorsque vous répondez à plusieurs canaux d’informations en même temps, vous divisez votre attention. Cela implique d’utiliser davantage de ressources mentales surtout lorsque les tâches sont contradictoires, comme écouter un son et regarder une vidéo sans rapport entre les deux en même temps et donc de réduire considérablement votre performance. Le cerveau doit fournir un effort plus important pour coordonner ces tâches en même temps, multiplier les points d’attention et par conséquence choisir les informations proposées. La moitié, voire plus, des notions abordées seront intégrées.
 

4. Un changement brusque peut capter l’attention

 
Vous pouvez capter l’attention de l’apprenant par un changement de stimulus. Une méthode efficace qui explique bien pourquoi la nouveauté fonctionne si bien chez les individus. Les concepteurs pédagogiques utilisent d’ailleurs souvent la surprise ou les changements de rythmes pour capter l’auditoire. En e-Learning cela peut se traduire par l’interruption d’une présentation par une animation ou une vidéo.
 

5. Le risque de distraction est plus faible lorsqu’une tâche engage toute l’attention

 
Les distractions se réfèrent à des informations ou tâches non pertinentes. Une personne utilise l’attention sélective afin d’ignorer ces distractions. Il est plus facile de se laisser distraire quand une tâche implique une charge de faible de concentration. A l’inverse, il est plus facile de réaliser une tâche lorsque celle-ci demande une réflexion réelle. Il convient donc d’éviter de proposer des activités d’apprentissage en ligne répétitives et ennuyeuses.
 

6. Une attention soutenue exige quelque chose de significatif, difficile ou spécial

 
Une attention soutenue implique de devoir se concentrer sur une activité pour une période de temps prolongée. Beaucoup de stratégies appropriées pour maintenir l’attention portent sur la conception d’expériences qui sont pertinentes pour l’apprenant.
 
 

N

ous vous invitons à consulter notre article « Contenus efficaces… Mémorisation durable ! » pour approfondir le sujet.

Comments are closed.