Knowledge Management et plateforme e-Learning

Les plateformes e-Learning sont incontournables pour rendre accessibles les savoirs et dynamiser les pratiques de Knowledge Management.

Knowledge Management et plateforme e-Learning

L

e Knowledge Management (Gestion des connaissances – KM) est l’ensemble des techniques permettant d’identifier, analyser, interpréter, regrouper, capitaliser et partager les connaissances au sein d’une organisation pour développer une activité ou atteindre des objectifs de performances individuels ou collectifs.
 
 

Quel lien existe-t-il entre le KM et l’e-Learning ?

 

L

es entreprises placent le développement des compétences au centre de leurs préoccupations stratégiques. Le KM permet la constitution de réseaux d’échanges et de savoirs, ainsi que l’existence d’une communauté de pratiques. Il s’agit de partager et d’échanger verticalement et horizontalement des connaissances, des savoirs, des savoir-faire.
 
La convergence des savoirs est donc un enjeu stratégique pour l’entreprise : il s’agit de créer une culture commune et de se positionner grâce à des connaissances différenciatrices.
 
Faire converger e-Learning et KM, c’est mettre en place un management dynamique des connaissances dont le but est la valorisation, le développement et le partage du capital immatériel de l’entreprise. L’objectif est d’améliorer les performances individuelles et, par répercussion, les performances globales de la société.
 
 

Les avantages d’une plateforme e-Learning au service du KM sont nombreux

 

V

oici cinq principaux avantages de l’intégration d’un système de gestion des connaissances dans une plateforme e-Learning :
 

  • Les mises à jour sont facilitées et les doublons évités. Le même contenu de formation en ligne est téléchargé dans un seul système et peut hiérarchiser des publics différents, économiser de l’espace au niveau du serveur et cibler des contenus en ligne et droits d’accès selon les droits d’autorisation attribués par population.
  •  

  • Les rapports d’activité permettent un suivi plus efficace du taux d’achèvement des cours e-Learning, de la validation des acquis, de la fréquentation des chats et forums de discussion, etc.
  •  

  • Formation formelle et informelle sont regroupées dans une plateforme unique : les contenus e-Learning, vidéos, chartes, fiches produits, techniques de vente, best practices, etc. ne sont que quelques exemples d’informations qui peuvent être rassemblées.
  •  

  • Le sens de la communauté et la fidélisation sont privilégiés: grâce à une plateforme e-Learning intégrée, les nouveaux employés peuvent se familiariser rapidement avec leur environnement de travail et profiter en toute indépendance et rapidement des connaissances individuelles et collectives.
  •  

  • Des bulletins électroniques peuvent être postés: la plateforme e-Learning peut servir de panneau d’affichage pour les annonces concernant la vie au sein de la société (nouveaux arrivants, grands événements, informations internes,etc.).

 

Mais attention à certains écueils…

 

D

écider de ce qu’il faut communiquer, à qui et comment, gérer les mises à jour de fichiers, l’accès des droits, les doublons, etc. n’est pas chose aisée. Il est également important de respecter une gouvernance de l’information afin d’éviter les contenus erronés et les risques d’erreurs. Le KM est là pour structurer, classer et hiérarchiser les savoirs, tandis qu’une plateforme e-Learning associée aux réseaux sociaux d’entreprise fluidifie le workflow de l’information et assure le conversationnel et le relationnel. Les informations et connaissances doivent donc être gérées de façon efficiente par les administrateurs de la plateforme, ce qui suppose des interactions régulières entre les différentes parties impliquées.
 
 

Les clés du succès d’un mix KM et plateforme e-Learning

 

A

pporter de l’humain et de la dynamique dans le partage des connaissances est forcément plus attrayant pour les collaborateurs, facilite leur acquisition et accélère par conséquent le développement des compétences. Le challenge est de transformer les apprentissages individuels en apprentissages collectifs, ce qui, à l’heure du digital est un jeu d’enfant, à condition de contrôler les réseaux sociaux et de manière plus générale, le workflow de l’information. Trop d’informations tue l’information…

Comments are closed.