Luxembourg : des aides financières pour l’e-Learning

Toute entreprise du secteur privé établie au Luxembourg peut bénéficier d’une aide à la formation…

Luxembourg : des aides financières pour l’e-Learning

T

oute entreprise du secteur privé établie au Luxembourg peut bénéficier d’aides à la formation s’élevant à 20% imposables du montant annuel investi.
 

L

a participation financière de l’Etat passe à 35% imposables pour les frais de salaire des participants qui n’ont soit pas de diplôme reconnu et une ancienneté inférieure à 10 ans, soit un diplôme reconnu ou une ancienneté supérieure à 10 ans et âgés de plus de 45 ans.
 
 

Oui, mais les formations e-Learning sont-elles aussi concernées ?

 

L

a question se pose toujours au moment crucial de remettre le rapport de co-financement ou déjà lors de la demande d’approbation annuelle si vous faites partie des heureux élus qui doivent en remettre une: que faire des formations e-Learning ?
La réponse est simple : les heures passées à se former à distance sont éligibles, à condition d’apporter la preuve qu’elles ont bien eu lieu, à savoir que vous devez justifier le temps passé par l’apprenant sur son module e-Learning.
Tout organisme de formation sérieux sera en mesure de vous fournir régulièrement une liste de type « logfile » vous permettant à la fois de suivre le parcours de votre apprenant (temps de connexion, validation du module, réussite ou pas en cas de test final et taux de réussite, date d’échéance du module, etc.). N’hésitez pas à le réclamer à votre organisme de formation car outre le fait qu’il sera exigé dans les pièces justificatives à remettre avec le rapport final, c’est également un excellent outil de suivi de l’assiduité des participants et de gestion des relances.
Sachez néanmoins que l’autoformation est limitée à 173 heures par participant, tous modes d’autoformation confondus.
 
 

Et qu’en est-il de l’ensemble des factures relatives à l’e-Learning ?

 

L

es factures relatives au coût des licences, ainsi qu’au développement de l’e-Learning (conception – développement) sont également éligibles, au même titre que toute formation en présentiel.
Pour résumer, les formations en e-Learning doivent être traitées comme les formations en présentiel, à savoir qu’elles doivent être imputées dans la catégorie afférente à la matière qu’elles couvrent (pour rappel, l’INFPC en définit sept : Langues, Informatique / Bureautique, Management / Gestion des Ressources Humaines, Finance / Comptabilité / Droit, Qualité / ISO / Sécurité, Techniques / Métiers, Adaptation au poste de travail).
 

S

achez également que vous êtes dispensé de demande d’approbation si votre montant annuel d’investissement en formation ne dépasse pas 75,000 EUR.
 
 

Alors n’hésitez plus, investissez dans l’e-Learning !

 
 

Extrait de la notice explicative « Accès à l’aide financière de l’État en matière de Formation Professionnelle Continue »
 
2.2.3 Autoformation
L’autoformation constitue une méthode d’apprentissage pouvant s’appliquer à différents thèmes de formation. Les formations recourant à l’autoformation sont éligibles. Cependant, elles ne peuvent constituer une catégorie de projets en tant que telle dans la demande de cofinancement.
Par conséquent, les projets de formation faisant appel à cette méthode d’apprentissage doivent être affectés aux catégories prédéfinies correspondantes.
L’autoformation inclut le mode ‘E-Learning’, apprentissage électronique qui utilise les technologies de l’information et de la communication.


 
 

P

our plus d’infos : http://www.infpc.lu

Comments are closed.